Comment le prix du bronze se porte-t-il ?

Particulièrement sollicité en tant que matière première, le bronze n’est pas un élément chimique mais le résultat de l’alliage entre le cuivre et l’étain. Bien que son nom ne soit pas très populaire en bourse, le prix du bronze reste assez élevé de par sa composition. Et ce, même si le marché des métaux reste volatil. Zoom sur le sujet…

Présentation et histoire du bronze

Si autrefois, tous les alliages de cuivre étaient nommés « bronze », cette appellation est désormais attribuée exclusivement à l’alliage du cuivre et de l’étain. Le cuivre constitue la majeure partie de cette composition, à raison de 60 % pour la plupart mais pouvant atteindre jusqu’à 95 %. Aujourd’hui moins populaire, le bronze constitue une découverte très ancienne. La métallurgie du bronze date de la Préhistoire et a connu un véritable succès pendant des milliers d’années. « L’âge du bronze » s’est étalé entre 3 000 à 1 000 ans avant J.C, notamment en Europe, en Asie et dans le Proche-Orient.  Le bronze était alors utilisé principalement dans la fabrication d’armes et d’outils, mais son usage a été limité progressivement avec l’arrivée d’autres métaux plus performants comme le fer. Dans certains pays, le bronze a également connu moins de succès, notamment en Amérique latine où la métallurgie s’est surtout penchée sur le cuivre et l’or.

Le bronze dans l’industrie

Le bronze est particulièrement sollicité pour sa grande résistance à l’usure, mais aussi pour sa conductivité électrique. En plus des outils et des armes, cet alliage a d’ailleurs été utilisé pour fabriquer des armures pendant les temps de guerre. A l’époque, il était alors composé de cuivre et d’arsenic, au lieu de l’étain. Bien que robuste, le bronze a cependant quitté le monde industriel progressivement au fil des siècles, pour devenir un alliage plus historique que pratique. Substitué par le fer et l’acier en industrie, il est désormais produit pour des réalisations de monuments religieux comme les cloches, des instruments de musique comme les cymbales, des créations artistiques en décoration, ou encore des urnes funéraires. Il est aussi utilisé dans la conception de certains bijoux et médailles. Les particuliers sont ainsi devenus les premiers utilisateurs du bronze. Toutefois, des groupes comme Le Bronze Industriel continue d’exploiter ce métal, avec plus de 35 000 tonnes de bronze obtenu par an en fonderie. Et il faut dire que le prix du bronze n’est pas si faible puisque la société atteint dans les 210 millions de chiffre d’affaires annuel.

Statue de bronze

Prix du bronze actuel

Composé de cuivre et d’étain, le bronze est estimé selon les valeurs de ces deux éléments. Pour connaître le prix du bronze, il faut ainsi se référer aux cours respectifs de ces matériaux, dont le cuivre constitue la majeure partie. Le marché de ce métal est cependant assez volatil, avec des variations pratiquement régulières. Le prix du cuivre s’élevait notamment dans les 4 700 $ la tonne en début 2006, pour monter à plus de 8 000 $ en début 2008 et redescendre à moins de 3 000 $ seulement un an plus tard. D’après les données affichées par la Banque Mondiale, le cuivre a encore connu une baisse de 19,7% sur un an, mais une hausse de 2,8 % sur un mois, en février 2016. Avec un cours à 4 598,62 $ la tonne, soit 4,6 $ le kilo. L’étain, de son côté, a également baissé d’environ 1,4 %, avec un prix de 16 381,50 $ la tonne. Le prix du bronze dépendra alors de la proportion de ces deux éléments dans sa composition, mais s’élève généralement entre 3 à 6 € le kilo.

Leave a Reply