Evolution du prix du plomb

Figurant dans la liste des matières premières tradées en bourse, le plomb est essentiellement coté au London Metal Exchange ou LME. Il s’agit d’un marché assez volatil, dont l’évolution dépend directement des transactions économiques mondiales. Quel est alors le prix du plomb aujourd’hui et quelle est son évolution en bourse ? Les détails…

Caractéristiques du plomb

Au même titre que le cuivre, l’aluminium et le zinc, le plomb est un métal dit « non ferreux ». De couleur bleuâtre mais blanchi lentement via oxydation, il s’agit d’un métal lourd qui est particulièrement malléable. Raison, d’ailleurs, pourquoi il est utilisé en tant que matière première. En métallurgie, le plomb affiné ou « doux » est obtenu à partir de sulfure de plomb. Il est surtout utilisé dans la fabrication de batteries électriques, de piles, mais aussi de gaines de câbles électriques, de munitions,  ainsi que de réservoirs de carburant et de pipelines. Résistant aux rayonnements X et radioactifs, le plomb est également sollicité dans certaines techniques médicales comme la radiologie ainsi que l’industrie atomique. Il est aussi utilisé comme catalyseur lors des procédés de transformation d’énergie chimique en énergie électrique. De par ces divers usages, le prix du plomb devrait ainsi être particulièrement élevé. Cependant, il faut savoir que le plomb ne présente pas que des avantages. En effet, il est toxique.

Le plomb sur le marché international

Au début du XXème siècle, le plomb tenait une place de prestige sur le marché mondial et constituait le métal non ferreux le plus dominant. Au fil des années, et notamment à cause de sa toxicité, il a cependant laissé la place aux autres métaux comme l’aluminium, le zinc, le nickel et le cuivre, tout en restant le cinquième métal industriel du monde. La production de plomb était surtout localisée dans les gisements chinois, canadiens, américains, australiens et russes, à partir de minerai plombifère, mais aujourd’hui, le recyclage est devenu la première source de ce métal. La demande mondiale du plomb a atteint son pic en 2005, l’année où la production a été inférieure de 100 000 tonnes à la consommation, selon l’ILZSG ou Groupe International d’études sur le plomb et le zinc. Et aujourd’hui encore, après les fermetures de mines, notamment de la mine Magellan en Australie en 2007, ainsi que d’usines comme le Metaleurop Nord en France, la production mondiale a largement baissé. Des événements qui ont influencé automatiquement le prix du plomb.

Tendance du prix du plomb

Le prix du plomb en 2016

Alors que l’usage du plomb est de plus en plus interdit dans certaines parties du monde, en raison de sa toxicité, le prix du plomb n’a pas encore atteint son plus bas. Au contraire, on peut dire le plomb continue à tenir une bonne place sur le marché de la bourse et notamment en 2007, son prix a grimpé rapidement après les fermetures de nombreuses exploitations. Pendant cette période, sa valeur a été multipliée par 7 en seulement 4 ans, soit 500 $ la tonne en 2003, pour atteindre 3 655 $ en 2007. A cause du danger qu’il représente, le plomb a cependant été substitué par d’autres matériaux dans les pays avancés et depuis fin 2008, jusqu’à aujourd’hui, son prix tourne autour des 1 000 / 1 500 $ la tonne. Selon les chiffres recueillis auprès du London Metal Echange, la tonne de plomb équivaut à 1 765,75 $ en février 2016, avec une baisse de 1,7 % sur un an, mais une hausse de 7,3 % sur un mois. Le prix de ce métal est cependant très cyclique et les variations restent au rendez-vous.

Leave a Reply