Combien vaut un Louis d’or ?

Pour déterminer correctement combien vaut un Louis d’or, il importe au préalable d’indiquer ce qu’est cette monnaie, ce qu’elle représente et comment elle est valorisée. Dans la littérature et sur Internet, on constate souvent qu’un Louis d’or est vite assimilé à une pièce française en or de 20 francs, également désignée « Napoléon ». Pourtant, plusieurs auteurs insistent sur le fait que ces deux types de monnaies, le Louis d’or et le Napoléon, sont carrément différentes. Ils s’attèlent, de ce fait, à conseiller qu’on ne les confonde pas, sous aucun prétexte. Pour en avoir le cœur net, il est nécessaire de s’intéresser à ce qu’est un Louis d’or. Après quoi, on pourra se pencher sur sa valeur.

Qu’est-ce qu’un Louis d’or ?

Frappé de 1640 à 1792, le Louis est né de la volonté du roi Louis XIII (1610-1643) de rendre la monnaie de France plus compétitive que les entités anglaises et espagnoles, et d’encourager les premiers placements sécurisés c’est-à-dire non impactés par d’éventuelles crises. Dans les années 1640 où l’argent extrait des mines s’avérait 60 fois plus important que les disponibilités en métal jaune, l’ingénieuse idée a été de battre une monnaie en or. Rare et recherché, le Louis qui pesait moins de 4 g d’or pour une masse de l’ordre de 6, 16 à 6,75 g et un diamètre d’environ 25 mm, put s’imposer même à Londres.

Ce nouveau système monétaire ainsi institué a perduré jusqu’à la révolution française. On doit cette longévité au fait que les successeurs de Louis XIII que sont les rois Louis XIV (1643-1715), Louis XV (1715-1774) et Louis XVI (1774-1793) aient continué d’autoriser l’émission de cette monnaie d’or française qui, à l’occasion, était à leurs effigies. Cela dit, le Louis d’or est une monnaie battue par ces 4 rois de France entre 1640 et 1789.

Que vaut un Louis d'or, une question pas si simple

Comment reconnait-on un Louis d’or ?

Sous Louis XIII et Louis XIV, un Louis d’or présentait à son avers la tête laurée du roi, tournée à droite et encadrée par les inscriptions latines LVD XIII (ou bien LVD XIIII) DG – FR ET NAV REX qui signifient littéralement « Louis XIII (ou bien Louis XIV), roi de France et de Navarre par la grâce de Dieu ». Sur le revers, la mention latine CHRS REGN VINC IMP  qui veut dire « Christ règne vainc et dirige » encadre une croix formées par 4 doubles L symétriquement disposés et surmontés de couronnes royales puis séparés par des fleurs de Lys.

Il y a une différence de taille déjà sur l’avers de cette monnaie frappée sous Louis XV et Louis XVI : le buste du roi est plutôt tourné à gauche. Le revers comporte aussi une différence significative : le monogramme est composé de deux écus ovales placés côte à côte au centre et surmontés d’une couronne symbolisant la royauté.

Louis XIII et ses Louis d'or

Que vaut un Louis d’or ?

Une fois sa nature et ses caractéristiques connues, il s’avère légitime de déterminer exactement combien vaut un Louis d’or ! Les spécialistes révèlent que la valeur historique de l’écu d’or a été transmise au Louis qui l’a succédé. De même, la valeur faciale de la pièce de monnaie française dénommée « Napoléon » a été capée sur celle du Louis d’or auquel elle succède. Il va sans dire que l’écu d’or, le Louis et le Napoléon avaient la même valeur faciale, soit 20 francs, bien qu’ils constituent des monnaies distinctes frappées à des époques différentes.

Dans la sphère de l’or d’investissement, se pose alors la question de savoir si le cours du Louis peut être valablement égal à celui du Napoléon. A masses sensiblement égales, le Napoléon contient 5,807 g d’or pur alors que le Louis d’or en compte moins de 4 g. Toutefois, on ne peut conclure systématiquement en une différence légitime de prix car, outre la pureté, il existe bien d’autres déterminants du cours de l’or d’investissement. On retient que le prix du Louis est sensiblement égal à celui du Napoléon.

Leave a Reply